La marque et son histoire

Fleur de Souliers, c’est l’air de la campagne qui rencontre la mode

Intemporelle et harmonieuse, une marque qui donne un air de bal populaire et d’énergie pastorale à nos quotidiens, qu’elle réchauffe tout en les chaussant avec élégance.

Fleur de souliers c’est d’abord l’histoire de Clémence Nerbusson : jeune femme imaginative, convaincue que le renouveau de la mode se doit d’être qualitatif, écologique et inventif. Pour elle, le changement vient d’en bas, il concerne nos pieds !

« Pour moi, la chaussure est un besoin primaire : les souliers conditionnent les mouvements, le dynamisme, l’avancée dans la vie. Le confort et la légèreté au bout des pieds, c’est important pour avancer. »

En parallèle de son cursus qui la prédestinait aux métiers d’esprit et de culture, elle confectionne ses premiers modèles. En 2009, Clémence donne finalement la priorité à ses mains (et à nos pieds !) et s’inscrit à un CAP de cordonnier-bottier qu’elle valide avec brio.

 « Il y a dans la création d’un objet du quotidien, l’esprit de l’art qui rencontre les sens, la vie, le vrai et il me semble que se trouve justement là un sens du mot culture ».

Elle imagine alors ses nouveaux modèles de souliers, authentiques et raffinés, faits pour durer, pour être bichonnés. Le ton est donné : ces derniers doivent être solides et élégants mais également intemporels et un brin fantaisistes.

 « parce qu’une paire de souliers, on en prend soin, on la garde longtemps, je recherche cette forme d’intemporalité dans mes créations, de qualité rassurante ».

Attachée au milieu rural, Clémence installe son atelier dans l’ancienne école de Saint Denis (Champdeniers 79), un grand bâtiment qui lui permet de confectionner les différentes pièces à la main selon le savoir-faire qui lui a été transmis. Amoureuse de la nature, elle ajoute une petite touche bucolique à ses créations en nommant chaque modèle du nom d’une fleur.

« Une touche d’originalité qui a du sens, qui vient de nos racines : de la nature ».

En 2017, Clémence dévoile les Sabales. Sa volonté est de proposer des sandales originales avec des brides interchangeables, fabriquées avec des matériaux respectueux de l’environnement et principalement d’origine française. Les Sabales apportent un petit air de guinguette libre et joyeux à la marque, c’est pourquoi celles-ci portent toutes le nom d’une danse : Mazurka, Tarentelle ou Polka.

En 2019, l’équipe s’agrandit avec l’arrivée de Sophie Brulé. Clémence peut alors se concentrer sur la création et la réalisation des souliers et Sophie sur leur vente. En 2020, les deux associées confient la communication à Loïse Gaudin qui, à son tour, contribue au développement de la marque.

Aujourd’hui, Fleur de souliers c’est une histoire de femmes qui œuvrent pour contribuer au développement d’une mode made in France, écologique et un brin poétique.